Confrèrie

La Confrérie des Bons vivants est née d'une initiative d'un groupe de Romaniens de la volée Vichnou (59/60) qui ont eu l'envie de retrouver et de perpétuer l'expérience extraordinaire des voyages à Paris de l'activitas de ces temps là. Chaque dernière semaine de septembre ces joyeux lurons s'en vont explorer une ville ou une région en Europe (voir détails ci-dessous).
 

Responsable

Jean-Pierre Kurth v/o Vichnou 59/60
route de Neuchâtel 5
2520 La Neuveville
Tél.: 032-751 31 95
e-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
                                                                                Confrérie Vichnou
 

Excursion

La dernière semaine de septembre
 

Programme 2019


Sa - 07.09.2019 - Assemblée Générale de Romania à l'ESC à
                              La Neuveville

 

Textes (récits et comptes-rendus)

La création et l'évolution de la Confrérie des Bons Vivants en détail

Lors du jubilé qui a eu lieu en 1985 à Bâle, notre volée fêtait ses 25 ans de
diplôme. Je ne me souviens plus qui a lancé l'idée de refaire le voyage Paris.Toujours est-il, qu'en 1986, sous la houlette de Solous, nous sommes retournés à Paris et avons eu tant de plaisir que nous avons décidé lors du
dernier souper, d'aller à Berlin en 1987.
Cette tradition a été maintenue. Au fils des ans, quelques Romaniens des
volées proches de la nôtre sont venus grossir nos rangs. Lors du voyage en Bourgogne, il y avait quelques Romaniens d'autres volées présents. Notre
groupe ne pouvait plus s'appeler volée Vichnou. Il a fallu trouver un autre nom.
C'est à Dijon, autour d'un Boîtaclou (un verre de Kir royal) que nous avons
nommé notre groupe « La confrérie des  bons vivants ».
Il n'y a pas eu de voyage en 1988. Hippo était très pris par son engagement
en qualité de chef des cavaliers présents lors la présentation de la Schwarze
Spinne de Gotthelf.

Vichnou.

(pour avoir la liste de toutes les destinations visitées depuis 1986, cliquer ici. Les
récits de voyage et les photos des voyages à partir de 2004 sont tous disponibles sur ce
site - sig. webmaster)

 

 Le récit des derniers voyages de la
       Confrérie des Bons Vivants

27 au 30 septembre 2017

Voyage des bons vivants à Salzbourg

Participants :
Airac, Atac, Blend, Crito, Goal, Grima, Harès, Hippo, Lofty,
Pécous, Pitto, Schliergg, Smartex, Solous, Thésous, Tilt, Rocous, Vichnou, Vinès

Journal du voyage de Smartex

1er jour :
A l’heure, comme exigé par les organisateurs, une illustre ronde de Vieux Romaniens s’est rassemblée pile à 10h20 à la Gare principale de Zurich. 19 bien heureux confrères (participation record !) sont archi prêts pour 3 jours de Laetitia et Amicitia en Autriche. Nous montons dans le train et retrouvons l’un après l’autre nos places réservées en 1ère classe.
Tout le monde s’étonne à la vue des malles surdimensionnées de Schliergg – qu’est-ce qu’il peut bien vouloir en faire ? Très vite, pendant que le train longe les bords du lac de Zurich, le secret est levé : ces énormes malles se sont révélées être de véritables casiers de trésors : calmement et sans se laisser perturber par les secousses occasionnelles du train, notre pape des vins sort bouteille après bouteille de son précieux vin rouge. Sans perdre de temps, les précieuses sont ouvert et les nobles verres de vin rouge distribués aux confrères. C’est ainsi que voyager devient un vrai plaisir !
Voy2017 Salzburg004       Voy2017 Salzburg006

Très vite, animé par la fine goutte, une petite faim (bien avant le déjeuner prévu) se fait ressentir et bientôt toute la joyeuse ronde est en train de se régaler avec des saucisses viennoises et du pain et ainsi réussit une première fois à mettre l’équipe du wagon-restaurant autrichien dans l’embarras……
Après un voyage animé avec déjeuner servi à nos places, nous atteignons durant l’après-midi notre but, la ville de Mozart et universitaire de Salzbourg, située au pied des Alpes orientales.
Après avoir pris possession de nos chambres à l’hôtel et nous être rafraichis, l’aventure commence. Une guide touristique locale nous amène et nous fait admirer lors de cette première promenade le jardin des Mirabelles, d’impressionnantes résidences et de pittoresques ruelles chargées d’histoire. 
Voy2017 Salzburg030    Voy2017 Salzburg031

Nous concluons cette première journée dans la salle baroque de la cave de la fondation St Pierre où il nous était donné de savourer un dîner succulent. Des chanteurs et instrumentistes de l’Amadeus Consorts Salzbourg ont rehaussé la soirée en jouant de manière merveilleuse des mélodies bien connues de Mozart.
                       Voy2017 Salzburg048

2ème jour :
Un léger brouillard enveloppait encore la ville quand nous partions après le petit déjeuner à pied en direction du Fort Hohensalzburg. Cette fortification, surplombant les tours baroques de la ville, est un vrai point de mire. Construit en 1077 par l’archevêque Gebhard, ce fort marque avec sa silhouette majestueuse le panorama de la ville de Salzbourg. Grâce au train du fort, mis en service en 1892, nous avons atteint le fort confortablement. A part la vue époustouflante sur Salzbourg, nous avons été surtout impressionnés durant le tour guidé par les salons des princes médiévale, le musée du fort, le musée des marionnettes et d’autres pièces chargées d’histoire, témoignant de la vie archiépiscopal princier.

Voy2017 Salzburg065  Voy2017 Salzburg070

                              Voy2017 Salzburg077
Après avoir consommé autant de culture, nous étions pas mal épuisés et entretemps il était midi. Heureusement nous profitons d’un superbe temps estival tardif et pouvons goûter à l’aise des spécialités locales sous forme solide et liquide sur la belle terrasse du restaurant du fort.
Mais bientôt c’est fini avec cette idylle : avec notre bus confortable nous partons pour un tour au Salzkammergut. Cette région rappelle d’une certaine manière les paysages autour des lacs de Thoune, des Quatre Cantons et de Zoug. Après un trajet tranquille par Leopoldskron, Fuschl et St. Gilgen, nous arrivons au but de l’après-midi et pour le goûter de quatre heure, St. Wolfgang. Donc descendre et étirer nos membres ! St. Wolfgang est surtout connu pour son Hôtel „Im Weissen Rössl“,
Voy2017 Salzburg111   Voy2017 Salzburg112
chanté de manière fervente et sentimentale dans l’opérette immortel de Ralph Benatzky. En fait, la véritable curiosité du lieu est la très belle église paroissiale de St. Wolfgang avec son autel de Michael Pacher.

Voy2017 Salzburg121                     Voy2017 Salzburg129

Après une promenade à travers le bourg, achats de souvenirs, visite du « Weisses Rössl » pour les uns, une bière dans le « Biergarten » pour les autres, il était temps de regagner le bus qui nous attendait. Tout le monde est à bord ! On a compté deux fois, une fois par le chef du tour, Atac et également encore par notre guide. Et en route pour Salzbourg. 1h30 de trajet plus loin nous attendait un autre temps fort : une visite guidée privée à travers le vaste parc et les jardins publiques ornementales et généreux du palais de plaisir Hellbrunn avec ses jeux d’eau complétement intactes, datant de la renaissance tardive. Nous, les vieux jeux, nous promenions voluptueusement à travers les chemins parfaitement entretenus et nous nous réjouissions des nombreux jeux d’eau et des figurines mouvants dans les diverses grottes.

Voy2017 Salzburg140  Voy2017 Salzburg143
Le deuxième jour de notre « voyage d’amitié » nous a surpris par son programme varié et nous nous réjouissons déjà de l’apéro et le dîner annoncé dans un petit « séparé » du restaurant du château Hellbrunn.
Pourtant, il y avait quelque chose qui irritait Grima passablement depuis un bon moment déjà – suivit un dialogue curieux entre Grima et Smartex : « Smartex, as-tu vu Lofty ? » « Non, pourquoi ? » « Il est simplewment frappant qu’un gaillard grand et svelte avec des cheveux blancs manque dans un groupe qui est en mouvement » « Tu as raison ; peut-être il a dû se rendre aux toilettes » « Mais il me semble qu’il manque déjà depuis un bon moment » « Il doit certainement nous attendre déjà au restaurant » « Est-ce que tu en es sûre ? » « Sans aucun doute ! » Grima et Smartex vérifient avec impatience si Lofty n’est pas en train de goûter un verre de vin ; mais aucun Lofty loin dans la ronde. Alors, Smartex dit « Écoute Grima, je pense qu’il serait temps d’informer le chef (Atac) : « Atac, as-tu vu Lofty ? » « Non, mais il est certainement aux toilettes » Cette réponse a été sans aucun doute provoqué par le désir à la place d’une certitude. Tout lentement nait chez Atac un mauvais pressentiment et ses joues commencent à rougir : maintenant va arriver la question qui tue et qui expédie tout guide de voyage presque dans sa tombe : « Êtes-vous certain d’avoir compté 2x à St. Wolfgang, n’est-ce pas ? « « Oui, bien sûr, mais….. » Résolvons l’énigme : tout simplement, le bus était reparti sans notre Lofty. Et comme un malheur n’arrive rarement seul, il était clair que Lofty ignorait où était prévu le prochain arrêt. Joie et soulagement prévalaient quand, après maintes errances et confusions, Lofty nous a finalement rejoint. Il va sans dire que le coût de la course prolongé en taxi fut couvert par la caisse du groupe. Il est aussi réjouissant que Lofty a accepté cette mésaventure de manière sportive et en rigolant. Et ainsi, cette journée s’est terminée avec un bon sentiment.

 

3ème jour:
La 3ème journée de découvertes de notre voyage a débuté avec le départ du car à 9h du matin. Nous ignorons encore ce qui nous attend ce matin. Nous nous rendons aujourd’hui d’abord à Berchtesgaden en Allemagne. But du voyage est „the eagles nest“.
                      Voy2017 Salzburg178
Depuis le parking Obersalzberg nous vivions une course dans un bus surbaissé, de l’extérieur d’aspect tout à fait ordinaire, mais équipé de « motortuning et d’équipement de freinage spécial pour en faire un vrai monstre de force brute, digne de la Formule 1 par une route de montagne extrêmement raide et étroite à la manière d’une véritable course. Arrivé en haut, il nous fallait d’abord respirer profondément. Nous commençons à deviner quel était le but de notre voyage……Le nid d’aigle ou, minimisant en allemand, le « Kehlsteinhaus » - rien de moins que la maison de montagne et de thé d’Adolf Hitler à 2000m d’altitude.
L’édifice pesant avec ses murs de fondation de plus d’un mètre d^épaisseur, sont d’un aspect plutôt repoussant. Grâce à une vue panoramique époustouflante sur le paysage rocheux et loin dans la ronde, on oublie presque qu’ici les sbires Nazi discutaient leurs projets sinistres et funestes. Mais la maison Kehlstein fut avant tout utilisée comme objet pour impressionner le monde en y accueillant des dignitaires Nazi, des diplomates de haut rang et des hommes d’Etat de l’Europe de l’Ouest. Les photos à l’intérieur de la maison en témoignent. Pour atteindre ce lieu, on doit d’abord parcourir un tunnel de 124m, revêtu de pierre naturelle et qui traverse massif de rocheer menaçant. Au bout du tunnel attend un ascenseur prestigieux, revêtu de laiton qui amène les visiteurs rapidement à l’intérieur de la maison Kehlstein. Tout cela existe en original et comme à l’époque est la seule possibilité pour arriver à la maison de montagne de Hitler. Le tout laisse chez l’auteur un sentiment en quelque sorte d’irréel. La visite à travers la maison est oppressante, le silence règne et personne parle. Mais il y a aussi le restaurant, situé dans la maison de montagne de Hitler avec la grande terrasse servie d’où on a une vue splendide et où des touristes du monde entier goûtent, en causant et riant des spécialités bavaroises. Il y règne une ambiance joyeuse en cette belle journée d’arrière- saison. Très étrange !
Voy2017 Salzburg188    Voy2017 Salzburg192
Il est presque midi et nous nous mettons en route pour retourner « dans le monde réel ». Une fois de plus le retour sur les chapeaux de roue en bus F1 sur la route de montagne raide et étroite jusqu’au grand parking constitue un nouveau point culminant. Nous discutons ce que nous venons de vivre pendant un bon déjeuner bavarois au « Bräustüberl » à Berchtesgaden.

Maintenant nous nous réjouissons de pouvoir entamer le programme de l’après-midi. Une visite des mines de sel de Berchtesgaden est annoncée. Après la bienvenue liquide du mineur dans un verre de liqueur, la visite commence. Nous nous mettons avec plus ou moins de peine les Overalls qui sont indispensables pour ne pas risquer que sa peau ne se transforme en croûte de sel…. La partie de la mine accessible au public, dont l’histoire débute tôt dans le moyen âge, débute avec train des mines étroit qui nous amène 650 m à l’intérieur chaud de la montagne. On nous dirige vers des stations intéressantes où recevons des aperçus passionnants sur le travail d’extraction du sel. Impressionnant est également le tour en bateau sur le lac de miroir salé et évidemment comme expérience extraordinaire les parties de glisse sur des glissoires en bois, plongeant presque 80m à l’intérieur de la montagne. D’imposants ascenseurs obliques ramènent les « mineurs amateur » de retour à la lumière du jour. C’est amusant et en même temps nous apprenons beaucoup de choses intéressantes.
Voy2017 Salzburg206       Voy2017 Salzburg210

Approche le dernier soir. Douchés et dessalés, nous nous promenons à travers la vieille ville de Salzbourg en direction de notre but. Le repas d’adieu nous est servi dans le noble restaurant K+K.
                                          Voy2017 Salzburg214
D’avance, nous avions communiqué les choix de menu individuels et maintenant nous nous régalons des spécialités servies et nous passons d’excellents moments.
                   Voy2017 Salzburg216
Vers 22h cela devient « sérieux ». Sous la surveillance impitpoyable de notre patriarche et maitre de discipline Harès, on procède, selon des régles démocratiques les plus strictes, au scrutin par écrit pour déterminer le but du voyage de la Confrérie des Bonsvivants de l’année prochaine. Avec un avantage à la fin très clair, la Croatie est désigné. Ainsi un jour intéressant et mémorable est en train de se terminer. Pour les uns encore un dernier verre, pour les autres, directement au lit.

4ème jour:
La matinée est libre. Les derniers « Mozartkugeln » sont achetées. Évidemment les vraies, les bleues, celles de la confiserie Fürst. Avant de partir pour la Gare, un dernier comptage : est-ce que TOUT LE MONDE est là ? Oui, c’est super. Heureusement Schliergg s’est aussi parfaitement remis de son malaise temporaire hier est nous réjouis en affichant sa pleine forme habituelle. Avec le temps tous les Romaniens ont réussi à retrouver leur siège réservé et déjà nous partons. Nous apprenons avec joie que le contenu liquide des boîtes à trésor de Schliergg n’est pas encore épuisé, raison pour laquelle le trajet devient très vite confortable et les discussions dew plus en plus profond…… Et une dernière fois nous testons la flexibilité de l’équipe de wagon-restaurant hongroise hyyperventilée de ce train autrichien avec des messieurs agés et leurs désirs culinaires…….
Nous arrivons à Zurich presque à l’heure. Un voyage fantastique en compagnie de semblables prend fin. Un tout grand Merci aux organisateurs, Atac et Goal. Qu’il sera permis à nous tous de pouvoir découvrir ensemble en septembre 2018 les beautés de la Croatie.

En noir-blanc-noir
Smartex
(pour accéder à l'original en allemand de ce journal, cliqiuer ici)

12 au 16 septembre 2016

Voyage des bons vivants à Edinbourg

Organisateurs : Smartex et Grima, photographe : Goal, participants : Atac, Blend, Crito,Harès, Hippo Lofty, Schliergg, Thésous, Tilt, Vichnou, Vinès
12 septembre 2016
         Voy2016 Ecosse 001
Vol sans problème à Edinbourg où nous sommes accueillis par notre guide super sympathique Mairi.
13 septembre
• Visite du Palais de Holyrood qui a été construit à la fin du XVème siècle pour devenir la résidence royale officielle des rois d’Ecosse.
• Visite du château d’Edimbourg , ancienne forteresse juchée sur un rocher d’origine volcanique dans le centre de la ville d’Edimbourg. La première référence documentée remonte à 1093
Voy2016 Ecosse 010               Voy2016 Ecosse 044
• Visite du navire royal Britannia. Le gouvernement britannique a décidé en 1994 de le désarmer pour raisons budgétaires. C’est le musée le plus visité de Grande-Bretagne.
Voy2016 Ecosse 046     Voy2016 Ecosse 061
14 septembre 2016
• Visite de Stirling Kastel situé dans la ville de Stirling. Le château de Stirling est l'un des plus grands et des plus importants châteaux d'Ecosse. Il est protégé sur trois côtés par des falaises à pic, ce qui le rendait facile à défendre. Sa construction date des XVème et XVIème siècles.
• Excursion en bateau sur le Loch Katrine qui est un grand lac d’eau douce situé dans le district de Stirling
Voy2016 Ecosse 107   Voy2016 Ecosse 113
15 septembre 2016
• Visite du château de Dirleton, château fort médiéval du XIIIème siècle entouré de magnifiques jardins. Le château s 'élève sur un affleurement rocheux naturel et s'organise autour d'une cour intérieure mesurant environ 40 mètres sur 27mètres.
• La distillerie Glenkinchie, fondée en 1820, est l'une des trois dernières distilleries de whisky en activité des Lowlands. Les céréales maltées sont distillées dans un immense alambique de 36'000 litres. Dégustation fort appréciée.
Voy2016 Ecosse 167    Voy2016 Ecosse 174
• Soirée folklorique.
                 Voy2016 Ecosse 188
• Vote pour la destination 2017 : Salzbourg, du 27 au 30 septembre 2017
16 septembre 2016
• Visite de la ville d’Edinbourg et retour à Kloten
Et un grand merci aux organisateurs Smartex et Grima.

23 au 26 septembre 2015

30ème voyage de la confrérie au Tessin

L'organisateur : Blend, le caissier : Vichnou, le photographe Goal et les participants :Airac, Atac, Crito, Grima, Harès, Hippo, Lofty, Pécous, Pitto, Smartex, Schliergg, Rocous, Thésous, Tilt, Vinès
               001
Mercredi 23 septembre
C'est à Poleggio que les Bons Vivants se sont retrouvés au complet. Le gros de la troupe est parti depuis Kloten avec, comme de coutume, un autocar postal. Hippo est venu directement de Berthoud avec son Alfa décapotable jaune poste.

                               007a 

Blend et Vichnou sont arrivés depuis Locarno.Visite fort intéressante de l'exposition AlpTransit. Durant une bonne heure, un conférencier nous a présenté un film sur l'avancement des travaux dans le tunnel de base du Gothard. Les participants ont eu l'occasion de poser de nombreuses questions techniques. Par exemple comment établir un horaire avec des trains de marchandises
lents et des trains de voyageurs roulant à plus de 200 km/h.002
Repas de midi dans le grotto del Mulo à Biasca. Prise des chambres à l'hôtel Ramada-Palma à Locarno. Blend nous a souvent vanté « son » grotto Verzaschese. C'est bien évidemment là qu'un gueuleton nous a été servi. Anna la propriétaire et cuisinière hors pair a mis les petits plats dans les grands. Jamais nous n'avons été gâtés de la sorte.Parole de caissier : rapport qualité prix exceptionnel !
Jeudi 24 septembre 2015
Le soleil est revenu. Départ pour Mogno dans le Val Maggia. La route qui mène à ce petit village est raide, étroite et très sinueuse. Hanspeter, notre chauffeur, doit négocier les derniers lacets en deux fois. Mogno est un petit hameau situé à 1180 m d'altitude. Au printemps 1986, une avalanche a détruit une douzaine de maisons ainsi que la petite église du hameau, heureusement vides à cette époque. Une nouvelle église dédiée à Saint Jean-Baptiste a été construite dans les années 1990 par le célèbre architecte tessinois Mario Botta.

                                                      052 

Tout d'abord très controversé, cet édifice audacieux, dont les murs sont constitués de strates alternées de marbre de Peccia et de granit du Val Maggia, est aujourd'hui considéré comme un joyau architectural, connu bien au-delà des frontières du pays. La suite du voyage nous conduit à Foroglio dans le val Bavona. C'est sur la terrasse d'un grotto sis au pied de la cascade qui plonge vers la vallée depuis une paroi rocheuse haute de 80 mètre que nous prenons l'apéro. Dîner au restaurant Bellavista à Gordevio, au menu trois sortes d'excellentes pâtes.

059 

L'endroit du souper est le secret de Blend. L'autocar conduit la joyeuse cohorte à Locarno-Monti. Non, nous n'allons pas une deuxième fois au Verzaschese, le car prend la route en direction du Monte Brè. Il s'arrête devant la magnifique propriété de Blend où nous sommes reçus par Irene.
  
                                                                      080     
 
 Apéritif dans le jardin avec vue imprenable sur le lac Majeur. Irene nous a préparé un brasato que nous avons mangé dans le petit grotto de Blend. Nous étions serrés comme des sardines, mais quelle ambiance du tonnerre !
Vendredi 25 septembre 2015
Départ pour les iles Borromées. Nous embarquons à Intra pour visiter l'Isola Bella.

126

C'est la plus grande des îles célèbre pour son palais du XVIe siècle et son jardin botanique avec ses plantes rares et ses fleurs exotiques. Repas poissons en plein air sur l'Isola dei Pescatori. Nous quittons notre bateau à Stresa et nous nous rendons à Ascona. Repas au restaurant Nostrana suivi du traditionnel vote à bulletin secret pour fixer le lieu du prochain voyage. Au premier tour, c'est l'Ecosse qui est désignée.
Samedi 26 septembre 2015
V isite de la fauconnerie de Locarno.

                                                          195a 

Le spectacle est vraiment génial. L'art de dresser les oiseaux rapaces a des origines
anciennes et naquit sur les hauts plateaux des steppes asiatiques il y a environ 4000 ans. Les dresseurs de rapaces montaient à cheval avec leurs aigles et chassaient des renards, des lapins et même des loups. Ici, ils font voler les rapaces à quelques centimètres de vos têtes c'est tout simplement impressionnant ! Départ pour Tronzano, village italien situé au sud du lac
Majeur. Repas servi au grotto Mazzardit. Excellente cuisine et bons vins. Il est temps de rentrer chez soi et à l'année prochaine en Ecosse.
Nous remerciements vont à l'organisateur Blend et à son épouse Irene.
                                                                                                 (texte préparé par Vichnou)                  

 

 

 

Imprimer